10 comportements toxiques à arrêter pour être plus heureux

Comme je l’ai dit dans un précédent post, Faire moins est souvent plus efficace que faire plus. C’est également le cas pour le bonheur, au travail, ou dans votre vie personnelle

Essayez par exemple d’arrêtez de faire ces 10 choses, et voyez ce qui se passe.

1. Se plaindre

Nous connaissons tous quelqu’un qui se plaint tout le temps. C’est plutôt chiant, avouons-le.

Vos mots ont beaucoup de pouvoir, surtout sur vous. Vous plaindre à propos de vos problèmes ne vous fait pas vous sentir mieux, mais encore plus mal. C’est le principe de la méthode Coué inversée. Si quelque chose ne va pas, ne perdez pas de temps à vous plaindre. Utilisez-le pour améliorer la situation. A moins que vous ne vouliez vous plaindre toute votre vie, car c’est ce que vous ferez si vous continuez.
Alors pourquoi perdre du temps ? Améliorez les choses.

Ne parlez pas de ce qui ne va pas, parlez de comment vous allez rendre les choses meilleures, même si c’est à vous que vous parlez. Et faites de même avec vos collègues ou amis. Ne soyez pas juste une épaule sur laquelle ils viennent pleurer. Aidez-les à rendre leur vie meilleure.

2. Blâmer

Les gens font des erreurs. Vous, moi, eux. Vos collègues ne sont pas assez efficaces pour vous? Votre chef n’a rien compris à votre travail? Vos employés ne respectent pas les délais? Donc vous les blâmez pour vos problèmes. Mais vous êtes aussi en tort. Peut-être que vous n’avez pas assez formé, expliqué, montré. Peut-être que vous n’avez pas donné suffisamment de marge. Vous avez peut-être aussi été trop exigeant en demandant trop et trop vite.


Prendre ses responsabilités quand les choses vont mal au lieu de blâmer les autres n’est pas masochiste, c’est vous donner du pouvoir, car vous allez devoir vous forcer à faire mieux ou d’une manière plus intelligente la prochaine fois. Et quand vous êtes plus efficace ou travaillez plus intelligemment, vous vous sentez aussi mieux.

3. Impressionner

Personne ne vous aime pour vos vêtements, votre voiture, vos possessions, titres, ou ce que vous avez fait. Tout ça ne sont que des “choses”. Les gens peuvent peut-être aimer vos “choses”, mais ça ne veut pas dire qu’ils vous aiment vous.

Tout cela est superficiel, et les relations basés sur des éléments superficiels ne sont pas des vraies relations. Demandez-vous ce qu’il arrivera demain si vous perdez votre voiture, vos beaux vêtements, votre emploi et donc votre statut ? Si vos amis ne vous aiment que pour cela, alors vous perdrez aussi vos amis.

Les relations sincères rendent plus heureux, et vous n’aurez ce genre de relation que quand vous cesserez d’essayer d’impressionner et que vous commencerez à être vous-même.

4. Rester immobile

Quand vous avez peur ou que vous ne vous sentez pas en sécurité, vous vous accrochez fermement à ce que vous connaissez, vous restez dans votre zone de confort. Et ce même si ce que vous connaissez n’est pas particulièrement bon pour vous.

Ne pas ressentir la peur n’est pas le bonheur pour autant. C’est juste l’absence de peur. Vous accrocher aux choses dont vous pensez avoir besoin ne vous rendra pas heureux. Lâchez prise de manière à ce que vous puissiez atteindre et gagner ce que vous voulez vraiment.

Même si vous n’y arrivez pas, le simple fait d’avoir essayé vous fera vous sentir mieux vis à vis de vous-même.

5. Se morfondre

Le passé a de la valeur. Apprenez de vos erreurs. Apprenez des erreurs des autres. Et laissez aller.

Plus facile à dire qu’à faire hein ? Ça dépend de votre manière de voir les choses. Quand quelque chose de négatif arrive, voyez ça comme une chance d’apprendre. C’est la pensée positive. Il m’arrive quelque chose de mauvais, mais je vais tourner ça en quelque chose de bénéfique pour moi.

Quand quelqu’un d’autre fait une erreur, voyez la comme une opportunité d’être gentil, compréhensif, et pardonnez. Le passé n’est qu’un entraînement, une formation pour l’avenir.  Cela ne vous définit pas. Pensez à ce qui s’est mal passé, mais uniquement pour voir comment faire pour que la prochaine fois, vous et votre entourage puissiez faire en sorte que les choses se passent bien

Ne vous arrêtez pas à vos erreurs. Pensez à Edison qui a échoué des milliers de fois (aucun chiffre précis n’est disponible, certain avance qu’il aurait essayé 20 000 fois. Une chose est certaine, c’est qu’il a échoué plusieurs milliers de fois)  avant de réussir à inventer l’ampoule électrique. Et qu’a-t-il dit à propos de tous ces échecs ? Qu’il n’avait pas échoué une seule fois, mais qu’il avait réussi plusieurs milliers de fois à ne pas inventer l’ampoule électrique.

6. Interrompre

Interrompre n’est pas seulement malpoli. Quand vous interrompez quelqu’un, ce que vous dites vraiment est : “je ne t’écoute pas pour que je puisse comprendre ce que tu dis, mais je t’écoute pour que je puisse dire ce que j’ai envie de dire”. Vous écoutez pour être poli, et dire ce que vous pensez sans tenir compte de ce que votre interlocuteur raconte.

Vous voulez que les gens vous aiment ? Écoutez ce qu’ils ont à dire. Prêtez attention à ce qu’ils racontent. Posez-leur des questions pour être sûr que vous avez bien saisi ce qu’ils veulent dire. Ils vous adoreront pour ça, et vous aimerez ça aussi.

7. Contrôler

Yeah, vous êtes le boss. Yeah, vous êtes le dieu de l’entreprise. Yeah, vous êtes la petite frappe qui se trimballe avec un gros chien.

Mais en fait, la seule chose que vous contrôlez vraiment, c’est vous. Si vous essayez de contrôler les autres, c’est que vous avez décidé que vous, vos objectifs, vos rêves, ou même juste vos opinions sont plus important que ceux des autres. De quel droit penser ça ? De plus, on n’a le contrôle que momentanément, car la plupart du temps il faut user de la force, instiller la peur, être autoritaire, ou mettre une sorte de pression. Rien de tout ça ne vous fera vous sentir bien vis à vis de vous-même. Vous avez le droit d’avoir vos opinions, vos principes, mais cela ne veut pas dire que vous devez les imposer aux autres.

Trouvez des gens qui veulent aller là où vous voulez aller et qui partagent vos principes, vos méthodes, et vos opinions. Ils travailleront plus dur, s’amuseront plus, et créeront une meilleure entreprise et de meilleures relations. Et vous serez tous plus heureux.

8. Critiquer

Ouais, vous êtes plus éduqué. Vous avez plus de culture générale, d’expérience. Bien sûr vous avez visité plus de pays, grimpé plus de montagnes et tué plus de dragons.

Ça ne vous rend pas plus intelligent, ou meilleur, ou plus pertinent. Ça vous rend juste vous. Unique, sans équivalent, mais à la fin, ce n’est que vous. Ça ne vous rend pas meilleur que les autres. Vous êtes comme tout le monde, amis, employés et collègues inclus.

Tout le monde est différent : pas meilleur, pas pire, juste différent. Pourriez-vous dire que vous auriez fait mieux que quelqu’un d’autre si vous aviez vécu EXACTEMENT les mêmes expériences, bonnes comme mauvaises ? Les gens ont des capacités et des connaissances dont vous n’avez pas idée. Appréciez les différences au lieu des défauts et vous verrez les autres -et vous-même- sous un jour meilleur.

9. Prêcher

La critique à un frère. Son nom est prêcher. Ils ont le même père : Juger.

Plus vous allez haut et plus vous accomplissez, et plus vous aurez de chances de penser que vous savez tout – et de dire aux gens tout ce que vous pensez savoir.

Quand vous parlez pour parler, sans fondation pour votre savoir, les gens vous entendront, mais ils ne vous écouteront pas. Ils seront polis. Peu de choses sont plus tristes et vous rendront plus malheureux.

10. Avoir peur

Nous avons tous (oui, TOUS) peur de ce qui pourrait ou ne pas arriver, de ce que nous ne pouvons pas changer, de ce que nous ne serons pas capable de faire, ou de la manière dont les autres vont nous voir.

C’est donc facile d’hésiter, d’attendre le bon moment, de décider que nous devons réfléchir un peu plus longtemps, de faire plus de recherches ou d’explorer plus d’alternatives.

Pendant ce temps, les jours, les semaines, les mois et enfin années passent. Les saisons défilent, et nos rêves disparaissent devant nous.

Ne laissez pas vos peurs vous retenir. Quel que soit ce que vous avez planifié, quel que soit ce que vous avez imaginé, ou rêvé, commencez-le aujourd’hui. Si vous voulez créer une entreprise, faites le premier pas. Si vous voulez changer de carrière, faites le premier pas. Si vous voulez développer ou vous lancer dans un nouveau marché, faites le premier pas.

Mettez vos peurs de côté et lancez-vous. Faites quelque chose, n’importe quoi! Sinon, ce jour va passer, et une fois que demain sera là, aujourd’hui sera perdu, pour toujours. Aujourd’hui est la chose la plus précieuse que vous possédiez, et la seule chose que vous devriez vraiment avoir peur de perdre.

Vous n’avez pas le temps de lire cet article ? téléchargez le podcast içi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s