Créer sa muse – volume 3 : études de cas d’entreprises couronnées de succès

Voila le volume 3 des études de cas des entreprises créées sur le modèle décrit par Tim Ferris dans son super livre, la semaine de 4 heures.

3 entreprises sont étudiés, générant des revenus allant de 2000 à 20 000€ par mois.

C’est l’avant dernière étude de cas, alors profitez-en!

Vous pouvez retrouver les autres articles, ici, ici et ici

”Datsusara MMA” de Christopher Odell

Décrivez votre muse en 1 à 3 phrases.

Datsusara MMA fabrique des sacs et des vêtements en chanvre pour les pratiquants d’arts martiaux

Quel est le site web de votre muse ?

http://www.dsmma.com

Combien vous rapporte actuellement votre muse tous les mois (en moyenne) ?

De 4 000 à 8 000 par mois

Combien de temps cela vous a-t-il pris pour générer ce revenu, à partir du moment où vous avez eu l’idée ?

3 ans

Comment vous êtes-vous décidé pour cette muse ?

Je traversais une crise dans ma vie. A un moment, j’ai réalisé que j’avais besoin de faire quelque chose que j’aimais vraiment, au lieu de quelque chose pour quoi j’étais doué.

J’ai réfléchi à tout ce que j’aimais et deux choses sont ressorties. Les Mixed Martials Arts, (MMA) les produits en chanvre. C’est à ce moment-là que ça a fait “clic”. Je me suis rendu compte que faire un sac en chanvre de très bonne qualité pour les fans de MMA permettrait de combler un manque dans le marché.

Quelles idées avez-vous eues, avant de les rejeter, et pourquoi ?

J’ai pensé organiser un petit combat pour promouvoir la MMA, mais je me suis dit qu’il y aurait plus de problème à l’organiser que ce que je voulais.

Quels ont été les moments décisifs, ou les moments où vous vous êtes dit “A-ha!” ? Comment sont-ils arrivés ?

Tout a commencé quand nous avons eu le premier prototype. Pouvoir toucher et voir le produit a vraiment tout changé. Ça m’a aidé à réaliser qu’on peut vraiment réaliser son rêve si on emploie son temps et son énergie dans les bonnes directions.

Quels ressources ou outils avez-vous trouvé les plus utiles quand vous avez commencé ?

La plupart de nos premières ventes ont été réalisées grâce au forum Shergog.net, suite à des bonnes critiques postées par nos premiers clients (des amis de ma salle de sport).

Avoir un site internet décent avec une bonne description des produits et des photos a également beaucoup joué.

Quelles ont été vos plus grosses erreurs, ou plus grosses pertes de temps ou d’argent ?

Envoyer des sacs gratuits pour les combattants professionnels nous a coûté des milliers d’euros. Ça a été un grand gâchis, sauf pour la seule et unique réponse que nous avons obtenue. C’était Eddie Bravo, qui est assez connu sur la scène du MMA. Il a été le premier à nous appuyer. Nous aurions dû faire plus attention et mieux cibler nos envois, car nous savions déjà qu’Eddie adorait les produits en chanvre et le MMA.

Quelles ont été les leçons clé apprise, point de vue marketing ou fabrication ?

Nous avons appris pendant la fabrication à ne jamais se dépêcher pour sortir un produit si vous pensez que vous êtes “suffisamment près”, et que vous vous dites que les finitions pourront être faites plus tard. Comme nous n’étions pas précis à 100% sur ce que nous voulions, notre fabricant s’est permis de prendre des libertés au détriment de la qualité, ce qui nous a coûté pas mal d’argent en service après-vente.

Mais nous avons aussi appris que si vous traitez vos clients avec attention, ils vont rester avec vous et même devenir encore plus fidèle, malgré vos erreurs.

Si vous avez utilisé un fabricant, comment l’avez-vous trouvé ? Quels sont vos suggestions pour ceux qui n’ont pas encore votre expérience ?

J’ai utilisé Alibaba.com pour trouver des fabricants. C’était assez facile, mais aussi un peu terrifiant car vous ne savez pas toujours avec qui vous faites affaire.

Nous avons cherché des fabricants qui avaient de l’expérience avec le chanvre et les matériels militaires (nous voulions que les sacs soient très résistants). Nous avons contacté plusieurs entreprises, nous les avons jugés en fonction de la qualité de leurs réponses, et nous en avons enfin choisi quelques un pour réaliser notre premier prototype. Nous avons ensuite pris notre décision finale en fonction de la qualité du prototype, et de la facilité à l’obtenir.

Des conseils pour les relations publiques ? Médias, utilisateur connus, ou associations entre entreprise, etc. ? Comment avez-vous fait ?

Notre page de fan Facebook a certainement généré plus d’intérêt que n’importe quelle autre source, et l’intérêt continue de monter. Nous adorons aussi le fait que ça soit gratuit 🙂

Le soutien que nous avons reçu d’Eddie Bravo a aussi été très utile, ainsi que le Twit de Tim Ferris à propos des échantillons que nous lui avions envoyés.

Nous avons été approchés par plusieurs distributeurs qui avaient simplement entendu parler de notre équipement et qui voulait monter à bord du bateau. Nous avons donné une exclusivité à un distributeur par pays. Nous avons choisi ceux qui avaient une bonne réputation, et qui avait le meilleur réseau. Ça nous a permis de réaliser plus de 60% de nos ventes mais l’impact sur nos revenus est négatif car ils achètent au prix de gros.

Ou avez-vous enregistré votre nom de domaine (URL) ?

http://www.poehosting.com

Ou avez-vous décidé d’héberger votre domaine ?

http://mediatemple.net

Si vous avez utilisé un webmaster pour faire votre site, comme l’avez-vous trouvé ?

J‘ai demandé à un ami de me faire le site (je l’ai payé en places de concert)

Si vous deviez tout recommencer, que feriez-vous différemment ?

J’aurais cherché un peu mieux pour trouver un meilleur importateur, car celui que nous avons maintenant nous facture la moitié de ce qu’on payait au premier, et travaille deux fois plus.

J’aurais aussi commencé la page fan de Facebook tout de suite.

Quel est la suite pour vous ?

Nous allons probablement bientôt nous développer vers les marchés autres que le MMA. A condition que nous obtenions un financement solide des banques.

Nous espérons faire des sacs et des vêtements en chanvre pour tous les modes de vie, tout en maintenant la qualité de notre produit et de notre service client.

”Kit A vos marque Prêt partez” de Amy Sandoz

Décrivez votre muse en 1 à 3 phrases.

J’aide les écoles et les familles à se préparer pour les situation d’urgences, en leur proposant des kits déjà prêts en cas d’accident et des informations sur les conduites à tenir en cas de catastrophe

Quel est le site web de votre muse ?

http://www.readysetgokits.com

Combien vous rapporte actuellement votre muse tous les mois (en moyenne) ?

De 2 000 à 4 000 € par mois

Combien de temps cela vous a-t-il pris pour générer ce revenu, à partir du moment où vous avez eu l’idée ?

1 an

Comment vous êtes-vous décidé pour cette muse ?

Un ami et moi lisions la semaine de 4 heures au même moment et nous avons décidé de nous lancer. Nous nous sommes assis et nous avons fait la liste de toutes les activités que nous avions faites durant nos vies, puis listé les produits dont les gens pratiquant ces activités avaient besoin. Nous avons ensuite choisi les 5 produits qui nous paraissaient les plus intéressants, fait des recherches sur leurs marchés et regardé s’il était possible de faire du drop shipping. Je suis bénévole depuis un long moment pour la croix rouge américaine et je savais que les gens ont des difficultés à construire un kit d’urgence. J’ai su que j’avais trouvé ma muse quand j’ai trouvé un fabricant qui faisait ces kits

Quelles idées avez-vous eues, avant de les rejeter, et pourquoi ?

Vendre des chaussures et des vêtements de salsa car il n’était pas possible de faire du drop shipping aux états unis. Nous voulions aussi vendre des bobbleheads, mais là encore, nous avons rejeté l’idée car nous ne voulions pas chercher un fabricant à l’étranger

Quels ont été les moments décisifs, ou les moments où vous vous êtes dit “A-ha!” ? Comment sont-ils arrivés ?

Ma première grosse vente à une école. Ils m’ont trouvé sur internet et je me suis dit “Wow, j’ai vraiment une entreprise maintenant”. Ça a vraiment renforcé l’image que j’avais du modèle internet.

Quels ressources ou outils avez-vous trouvé les plus utiles quand vous avez commencé ?

Le livre l’optimisation de moteur de recherche pour les nuls m’a vraiment aidé, ainsi que le support technique de CoreCommerce.com (l’hébergeur de ma boutique en ligne). On peut aussi vite se faire déborder, donc j’ai décomposé tout ce qu’il y avait à faire en action très simple, par exemple “chercher un nom pour l’entreprise”, ou “chercher un hébergeur pour la boutique en ligne”

Quelles ont été vos plus grosses erreurs, ou plus grosses pertes de temps ou d’argent ?

J’ai dépensé beaucoup d’argent dans des séminaires et des livres me promettant d’augmenter mes ventes, ou alors d’apparaître tout en haut des recherches Google de mes mots-clés….Et j’aime bien avoir un retour sur investissement. La plupart de ces trucs ont été inutiles.

J’ai aussi passé beaucoup de temps à essayer de faire les choses moi-même. Je suis contente de ce que j’ai appris, mais je pense que j’aurais pu gagner de l’argent plus tôt si j’avais externalisé plus de choses.

Quelles ont été les leçons clé apprise, point de vue marketing ou fabrication ?

Vous pensez savoir quels clients vont acheter votre produit, mais vous ne le savez vraiment pas tant que vous n’avez pas de clients qui payent. Quand j’ai commencé mon activité, j’étais convaincu de cibler les mères de 35-55 ans. Je me rends compte maintenant que c’est vraiment du 50/50 entre les hommes et les femmes.

Si vous avez utilisé un fabricant, comment l’avez-vous trouvé ? Quels sont vos suggestions pour ceux qui n’ont pas encore votre expérience ?

J’ai trouvé mon fabricant grâce à une recherche internet, et j’ai rempli un formulaire pour devenir revendeur. J’ai commandé des produit pour voir à quoi ressemblait l’emballage, combien de temps ils mettaient à arriver, et pour juger de la qualité des kits.

Je suggère au débutant de sortir et d’aller voir comment les produis sont fait, et si possible de rencontrer le propriétaire (si vous n’habitez pas loin). Comme ça, si vous avez des problèmes plus tard, vous saurez vers qui vous tourner.

Des conseils pour les relations publiques ? Médias, utilisateur connus, ou associations entre entreprise, etc. ? Comment avez-vous fait ?

Je me suis inscrite au concours des petites entreprises Projet Rev et j’ai gagné! Ils m’ont beaucoup aidé à faire parler de mon entreprise dans la presse. J’ai aussi engagé un consultant en relation publique et nous avons mis au point un planning d’un an pendant lequel je serais sur le terrain. Je suis très contente de pouvoir dire qu’elle m’a déjà aidé à obtenir 4 articles et une invitation sur une chaîne de télé locale.

Ou avez-vous enregistré votre nom de domaine (URL) ?

http://www.godaddy.com

Ou avez-vous décidé d’héberger votre domaine ?

http://www.corecommerce.com

Si vous deviez tout recommencer, que feriez-vous différemment ?

J’aurais trouvé quelqu’un de compétent dans l’optimisation de moteur de recherche et je l’aurai engagé plus tôt. Ça m’aurait fait gagner beaucoup de temps et ça aurait évité beaucoup de confusion.

Quel est la suite pour vous ?

Je viens juste de lancer un site complémentaire (readysetgokitsdisasterplan) qui permet aux familles de télécharger des formulaires qu’elles peuvent remplir et mettre dans leur kit en cas d’urgence. Je pense aussi créer des vidéos sur comment se préparer pour aider les gens à s’informer.

”Assistant prof de musique” de Brandon Pearce

 

Décrivez votre muse en 1 à 3 phrases.

Logiciel en ligne pour aider les professeurs de musiques donnant des cours particuliers à gérer le coté entreprise de leur activité

Quel est le site web de votre muse ?

http://www.musicteachershelper.com

Combien vous rapporte actuellement votre muse tous les mois (en moyenne) ?

Plus de 20 000 € par mois

Combien de temps cela vous a-t-il pris pour générer ce revenu, à partir du moment où vous avez eu l’idée ?

5 ans

Comment vous êtes-vous décidé pour cette muse ?

J’ai donné des cours de piano privé, et ça m’énervait de devoir tout le temps vérifier combien mes élèves me devaient. J’ai écrit un programme simple permettant de surveiller ça, je l’ai mis sur en ligne pour que les étudiants puissent contrôler eux même ce qu’ils me devaient et payer, et c’est simplement parti de ça.

J’ai commencé petit, gagnant à peine 750 € par mois après deux ans sur le marché, mais ça continue encore de se développer.

Quelles idées avez-vous eues, avant de les rejeter, et pourquoi ?

J’ai pensé faire un programme pour aider tous les professeurs particuliers, quel que soit leur discipline (danse, yoga, karaté, etc.). J’ai oublié cette idée car j’ai pensé qu’il serait trop difficile de faire un programme qui puisse satisfaire tous ces types d’activités.

Cependant, j’ai quand même créé quelque chose pour les studios plus importants avec plusieurs profs (www.studiohelper.com) qui touche un public plus large. Ça marche bien là aussi, mais c’est plus difficile de toucher un public plus large.

Quels ont été les moments décisifs, ou les moments où vous vous êtes dit “A-ha!” ? Comment sont-ils arrivés ?

J’ai réalisé que la sécurité de l’emploi n’existait pas quand vous travaillez pour quelqu’un quand mon beau-père a perdu son job pourtant bien placé à cause d’un plan social. Je suis devenu déterminé à trouver un moyen de gagner de l’argent, quel que soit l’endroit où la quantité de travail à fournir.

Quels ressources ou outils avez-vous trouvé les plus utiles quand vous avez commencé ?

Je faisais tout tout seul quand j’ai commencé – la programmation, le design, le marketing, etc. En plus, je ne savais quasiment rien sur la manière de démarrer une activité. Internet a été utile pour les recherches, mais je suis devenu beaucoup plus productif après avoir lu la semaine de 4 heures. J’ai commencé à externaliser les choses, j’ai eu le courage de quitter mon job, et l’activité à vraiment commencée à se développer.

Aujourd’hui, je travaille environ 5 heures par semaines, je vis au Costa Rica (pour le moment), et j’adore chaque aspect de ma vie! (Merci Tim!!!)

Quelles ont été vos plus grosses erreurs, ou plus grosses pertes de temps ou d’argent ?

Emotionnellement et financièrement, mes plus grosses erreur ont été de m’associer avec des individus et des entreprises, qui, avec le recul, se sont plus avéré être un drain qu’autre chose. Et en plus ça m’a coûté cher d’arrêter de collaborer avec eux. Mais ces expériences m’ont aidées à apprendre à me rendre compte de la valeur de mon temps et de mon produit, et à faire plus attention avec qui faire des affaires.

Quelles ont été les leçons clé apprise, point de vue marketing ou fabrication ?

Vous ne pouvez pas écrire une fois une application internet complexe, et hop, c’est fini; vous devez continuer à faire des améliorations et écouter le retour des utilisateurs si vous voulez un produit réussi.

Des conseils pour les relations publiques ? Médias, utilisateur connus, ou associations entre entreprise, etc. ? Comment avez-vous fait ?

Non, ça a été un processus réguliers, autofinancé, qui a progressé lentement, et que j’ai quasi-intégralement auto-promu

Ou avez-vous enregistré votre nom de domaine (URL) ?

http://www.godaddy.com

Ou avez-vous décidé d’héberger votre domaine ?

http://www.liquidweb.com

Si vous avez utilisé un webmaster pour faire votre site, comme l’avez-vous trouvé ?

oDesk.com (bien qu’au début j’ai conçu le site moi-même)

Si vous deviez tout recommencer, que feriez-vous différemment ?

J’aurais fait un produit plus simple, et j’aurais été plus sélectif sur les fonctions à inclure, au lieu d’installer quasiment toutes les options que les clients voulaient (ce qui a nécessité un énorme travail de modification du design par la suite)

Quel est la suite pour vous ?

Je vais me concentrer sur le marketing pour vraiment faire connaître le programme, et je vais pousser notre programme de fidélisation. Je ne sais pas si je vais commencer une autre activité bientôt, mais je commence à m’intéresser à l’immobilier, juste histoire de diversifier mes revenus un petit peu.

Je travaille aussi sur un livre relatant ce que j’ai appris en créant cette activité en ligne, dans l’espoir d’aider d’autres personnes voulant faire quelque chose de similaire. Je prévois de passer plus de temps à écrire de la musique dans les mois et les années à venir, continuer à voyager, et profiter de ma vie à essayer de faire tout mon possible pour rendre le monde un peu meilleur.

Ceci est la traduction d’un article de Tim Ferris publié le 04/03/2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s